Né en 1994 dans une famille de musiciens, Aurélien Pascal a étudié au CNSMDP auprès de Philippe Müller et a pu bénéficier de master classes du légendaire János Starker à Paris, Bâle et Bloomington. Il se perfectionne actuellement auprès de Frans Helmerson et Gary Hoffman à l’Académie Kronberg en Allemagne.

Lauréat de plusieurs prestigieux concours internationaux, il a notamment remporté le deuxième prix au Concours Helsinki en 2013 ainsi que le Grand Prix, Prix du public, et meilleure performance d’un Concerto de Toch à la Emanuel Feuermann Competition 2014. Ses récents succès, à l’instar de sa quatrième place au Concours Reine Elisabeth, où il était le plus jeune finaliste, confirment qu’il est l’un des plus brillants représentants de sa génération. En 2013, il est Révélation Classique de l’ADAMI.

Aurélien Pascal se produit au côté de nombreuses formations (Orchestres Philharmoniques de Kansai, Sendai ou Monte-Carlo, Orchestre National des Pays de la Loire, Tapiola Sinfonietta, Hong Kong Sinfonietta, Orchestre de la Radio de Sarrebruck, Orchestre Symphonique de Barcelone, etc.), ainsi que dans des salles et festivals prestigieux (Festival de Verbier, Flâneries de Reims, Folle Journée de Nantes et du Japon, Festival de Radio France Montpellier, Roque d’Anthéron, Prades, Beethovenfest de Bonn, Rencontres musicales d’Evian, Muziekgebouw d’Amsterdam, Auditoriums des musées du Louvre et d’Orsay, Théâtre de la Ville, etc.). Outre de nombreux concerts, de Paris à la Chine et le Japon en passant par l’Allemagne, la Suisse, l’Espagne, la Roumanie et la Belgique, la saison 2017-2018 d’Aurélien Pascal sera marqué par un premier enregistrement très attendu pour le label La Música. Construit autour de la Sonate op. 8 de Kodaly, si essentielle pour le jeune instrumentiste, il comprendra en outre des pages de Dohnanhyi et de Popper. Aurélien joue un violoncelle français Charles-Adolphe Gand de 1850.