La pianiste suisse Beatrice Berrut s’est forgé une solide réputation de lisztienne. Son dernier album, consacré à l’œuvre pour piano et orchestre de Liszt, enregistré avec le Czech National Symphony Orchestra sous la direction de Julien Masmondet, est son second hommage au compositeur hongrois, et il a été acclamé par la critique internationale.

Artiste aux multiples facettes, Beatrice Berrut s’adonne à la transcription d’œuvres symphoniques pour le piano, et écrit sa musique, ce qui lui permet de parcourir les scènes et les festivals avec des programmes de récitals originaux et inédits. Durant la saison 2018/2019, elle fait entre autres ses débuts avec l’orchestre du Saarländisches Theater de Saarbruck sous la direction de Sébastien Rouland, ainsi qu’au Printemps des Arts de Monte Carlo, au Festival Liszt de Raiding ou aux réputées International Piano Series de Fribourg.

Beatrice Berrut est régulièrement invitée comme soliste par des orchestres tels que la Philharmonie de Dortmund, l’Orchestre National des Pays de la Loire, le North Czech Philharmonic Orchestra, la Staatskapelle de Meiningen, l’orchestre Philharmonie de Cracovie pour n’en citer que quelques-uns, et elle s’est produite dans des salles telles que la Philharmonie de Berlin, le Konzerthaus de Dortmund, le Wigmore Hall de Londres (où elle sera à nouveau en récital en 2020), le Tianjin National Theatre, le Preston Bradley Hall de Ravinia ou le Teatro Coliseo de Buenos Aires.