Né à Toulouse, Bertrand Chamayou est repéré par Jean-François Heisser, qui deviendra par la suite son professeur au Conservatoire de Paris. Il se perfectionne auprès de Maria Curcio à Londres et a gagné à quatre reprises les Victoires de la Musique Classique.

Il se produit sur les scènes du Théâtre des Champs-Elysées et de la Philharmonie de Paris, au Lincoln Center de New-York, au Wigmore Hall de Londres, à la Philharmonie de Berlin, au Concertgebouw d’Amsterdam ou encore au Suntory Hall de Tokyo, entre autres salles, et participe à divers festivals parmi lesquels le Mostly Mozart de New-York, les festivals de Lucerne ou d’Edinburgh, le Beethovenfest de Bonn ou encore la Roque d’Anthéron, etc.

On lui doit des apparitions mémorables au Théâtre des Champs-Elysées, au Wigmore Hall, à la Elbphilharmonie de Hambourg ou encore lors de l’ouverture de l’International Piano Series du South Bank Center. Il s’est également illustré à plusieurs reprises par des sortes de concerts-marathons autour de grands cycles : Etudes d’Exécution Transcendante et Années de Pèlerinage de Liszt, l’intégrale Ravel, les Vingt Regards sur l’Enfant-Jésus de Messiaen.

Bertrand Chamayou collabore par ailleurs avec les plus prestigieux orchestres du monde, dont le New York Philharmonic, l’orchestre du Gewandhaus de Leipzig, le London Philharmonic, la Saatskapelle de Berlin, l’Orchestre de Paris, les Wiener Symphoniker,… Il a eu le privilège de jouer avec Pierre Boulez et Sir Neville Marriner et collabore régulièrement avec Semyon Bychkov, Charles Dutoit, Mikko Franck, Philippe Herreweghe, Gianandrea Noseda, Philippe Jordan, Andris Nelsons, François-Xavier Roth, Tugan Sokhiev, Stéphane Denève ou Emmanuel Krivine.

Chambriste très prisé, il est le partenaire à la scène de la violoncelliste Sol Gabetta, du pianiste Leif Ove Andsnes ou de la clarinettiste Sabine Meyer. Bertrand Chamayou est également un éminent spécialiste des musiques des 20ème et 21ème siècles, impliqué dans la création et ayant travaillé auprès de compositeurs comme Henri Dutilleux, Pierre Boulez, György Kurtág, Thomas Adès ou Esa-Pekka Salonen. Il s’intéresse également aux instruments historiques et les pratique occasionnellement, collaborant le cas échéant avec l’orchestre des Champs-Elysées et Philippe Herreweghe ou le Cercle de l’Harmonie et Jérémie Rhorer.