Artiste reconnu de la scène musicale française et européenne, autant investi dans le répertoire classique que dans le jazz, « Dimitri Naïditch fait partie de ces musiciens extraordinaires dont le talent déborde des cases imposées par le système ». (Olivier Bellamy). 

Pianiste classique d’exception (quatre Premiers Prix du Conservatoire de Kiev et plusieurs Grands Prix internationaux), mais aussi authentique musicien de jazz, depuis plus de 30 ans Dimitri Naïditch sillonne le monde en se produisant en solo, avec différents orchestres symphoniques, ou à coté de Didier Lockwood, Richard Galliano, Marie-Claude Pietragala, Patricia Petibon, Gilles Apap, etc.

 


De cette double appartenance aux mondes jazz et classique, Dimitri Naïditch trace un chemin personnel où l’interprétation du texte classique, le travail de « décomposition » et la liberté jubilatoire de l’improvisation, cohabitent avec bonheur. Auteur de nombreuses créations personnelles, il entame aussi une série de programmes où il revisite les maîtres classiques : Bach, Mozart, Schubert, Liszt, Tchaïkovski, Rachmaninov…

Compositeur inspiré, il réalise plusieurs commandes parmi lesquelles son « Concerto pour piano et nostalgie » pour la bande originale du dernier film de Claude Lelouch « Chacun sa vie » , collabore à son avant-dernier film « Un + une », réalise la musique pour des films documentaires, théâtre, pièces pour enfants…

Dimitri Naïditch intervient régulièrement au CNSMD de Lyon, au Centre de Musique Didier Lockwood, et anime des masterclasses dans différents conservatoires en France.