« Liszt spirituel » Concert en l’Eglise Saint-Eustache

Liszt, le « roi des pianistes », a aussi composé de la musique religieuse. Le grand public sait-il aujourd’hui qu’il a laissé plusieurs messes, deux oratorios et des dizaines de motets qui comptent parmi ses meilleures pages ? 

Pianiste, compositeur, chef d’orchestre, professeur, écrivain, diplomate, philanthrope, humaniste, saint-simonien, franc-maçon, catholique, il fut tout cela à la fois et bien plus encore… C’est sans doute pourquoi il est si mal connu, si mal aimé finalement. Mais c’est aussi ce qui fait la richesse de son message et ce qui rend si excitantes, si infinies l’étude et l’interprétation de son œuvre et de sa carrière.
Habité par une foi inébranlable, Liszt mettait ses oeuvres religieuse au centre de sa production.
Vers ce temps, je fis une maladie de deux années, à la suite de laquelle mon impérieux besoin de foi et de dévouement, ne trouvant point d’autre issue, s’absorba dans les austères pratiques du catholicisme (…) Le renoncement à toute chose terrestre fut l’unique mobile, le seul mot de ma vie…

Franz Liszt, Lettres d’un Bachelier ès musique

Dès son plus jeune âge, las d’entendre de médiocres mélodies résonner dans les églises, il avait voulu « régénérer » la musique religieuse.

franz-liszt-pianof-652x435

Son modèle ? Le chant grégorien, le latin et la polyphonie de la Renaissance. En voulant créer une musique « canonique », Liszt a opéré une subtile alliance entre tradition et modernité. 
Concrètement, il cherche dans la musique du passé des germes de modernité, impérissables, qu’il exploite et régénère en les intégrant à son propre langage. En un mot : il réussit à regarder vers le passé et l’avenir, à être traditionaliste et progressiste à la fois. C’est sans doute ce qui rend sa musique aujourd’hui si moderne.
Extraits d’un article paru dans le journal La Croix par Nicolas Dufetel.
CONCERT LISZT SPIRITUEL
En ouverture du festival des Lisztomanias de Châteauroux, assistez au concert « Liszt spirituel » qui se tiendra en l’Eglise Saint-Eustache (Paris 1er) le vendredi 19 octobre 2018.
Avec le soutien de Vinci Autoroutes.
Avec 130 choristes sur scène, ce concert est un hommage à l’univers spirituel de Franz Liszt. Au programme, des pièces chorales de Liszt rarement interprétées, complétées par des pages pour orgue, Pange lingua de Kodaly, le Requiem de Saint-Saëns, des œuvres de Gabriel Fauré et de compositeurs hongrois.
Réservez vos places !
Châteauroux Berry Tourisme : 02 54 34 10 74
ou sur place 1h avant le concert
Mise en page 1