Prix Georges-Enesco de la SACEM, Révélation classique de l’ADAMI au Midem de Cannes, Nicolas Dautricourt a reçu l’enseignement de maîtres prestigieux tels que Philipp Hirschhorn, Tibor Varga, Gérard Poulet et participé aux master-classes du Quatuor Borodine.

Invité à rejoindre la prestigieuse Chamber Music Society Two of Lincoln Center de New York, il se produit sur les plus grandes scènes internationales (Washington Kennedy Center, New York Alice Tully Hall, London Wigmore Hall, Moscow Tchaikovsky Hall, Tokyo Bunka Kaikan, Ongakudo Hall Kanazawa, Nagoya Shirakawa Hall…), françaises (Salle Pleyel, Théâtre des Champs-Élysées, Cité de la musique, Opéra du Rhin, Grand théâtre de Provence…), et est l’invité de nombreuses manifestations artistiques (Festival de la Chaise-Dieu, Festival de l’Orangerie de Sceaux, Folle journée de Nantes, Rencontres musicales de La Baule, Lisztomanias, Festival de Nohant, Flâneries musicales de Reims, La Roque-d’Antheron, Musique à L’Empéri…).

Il se produit en tant que soliste avec le Royal Philharmonic Orchestra, Detroit Symphony, l’Orchestre national de France, l’Orchestre symphonique du Québec, l’Orchestre du Capitole de Toulouse, le NHK Tokyo Chamber Orchestra, le Kiev Philharmonic Orchestra, l’Orchestre de chambre de la Scala de Milan… Nicolas Dautricourt joue un instrument d’Antonio Stradivarius datant de 1713, le Château Fombrauge, mis à sa disposition par Bernard Magrez.